Les voyages de l'Arcadia

2970. Alors que la coalition Gaia tente de préserver la Terre, un vaisseau refuse de se soumettre à son autorité, et fonde alors la résistance. Forum de Rôle Play (rpg) sur l'Univers d'Albator. Venez écrire avec nous !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyu
Chef infirmerie
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2014
Localisation : À côté du frigo

Feuille de personnage
Camp: Arcadia, depuis maintenant jusqu'à ma mort.
Rôle au sein du vaisseau: Soigneuse
Ambition: Trouver la planque de chocolat du capitaine et la vider

MessageSujet: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   Dim 19 Jan - 10:49

La porte s’ouvrit en silence, et en voyant l’Homme entrer sur le brancard, Lyu fut bien contente d’avoir la bouche couverte par un masque pour cacher son dégout.
Il ne fallait pas se mentir, il était dans un sale état. Ses tortionnaires ne l’avaient pas loupés.

-Il se passe quoi ? demanda-t-elle
-Hetch s’est loupé. Il lui a sectionné une artère, et il se vide son sang, répondit son supérieur avec dédain. Du coup, il s’est évanoui, on ne peut pas continuer. Tu nous le recolle ?
-Ouais, ouais, acquiesça Lyu, le coeur au bord des lèvres tandis qu’elle découvrait l’étendue des dégats.

Le Lieutenant Dan quitta la pièce en refermant la porte derrière lui, laissant Lyu seule avec le mourant.
L’Homme sur lequel est se pencha avec son fil et ses aiguilles était prisonnier depuis une semaine. Une semaine exactement que chaque jour, pendant une douzaine d’heure, il était torturé à mort pour lui faire cracher d’où il venait, et surtout, ce qu’il faisait en ville avec un stock de cristaux.
Ces cristaux servaient à l’approvisionnement des vaisseaux, et vu la quantité, il ne s’agissait pas d’une simple navette.

Tout d’abord simplement interpellé, puis conduit en cage comme n’importe quel suspect, la coalition n’avait pas tardé à s’acharner sur lui. Il y avait finalement assez peu de vaisseaux  pirates en circulation. L’Homme venait forcément de l’un d’eux, et le lieutenant Dan avait pris pour objectif personnel de lui faire cracher tout ce qu’il savait, et ce malgré le mutisme borné de l’homme.
Lyu avait beau craindre ces pirates, comme on le lui avait enseigné, elle ressentait pour le malade en face d’elle une profonde admiration. Chirurgienne de l’équipe de torture de la coalition Gaia, elle était bien placée pour connaître leurs méthodes. Et ne rien dire dans ces conditions avait quelque chose d’héroïque.

Mais pour combien de temps encore ? Qui cherchait-il à protéger par son silence ?

La jeune fille travaillait plongée dans ses pensées, ne faisant que répéter par réflexe les gestes déjà tant de fois réalisés.
Elle tendit son bras pour attraper une poche de sang, et le transfuser. Il en avait trop perdu pour le laisser se réveiller seul. D’autant que le lieutenant Dan n’était pas spécialement connu pour sa patience.

Elle brancha la perfusion, puis se pencha sur le reste de ses blessures. On ne lui avait pas demandé de les soigner, mais à ce niveau là, ce n’était même plus de la pitié.
Sans trop y croire, elle appliqua de la crème contre les brûlures sur sa joue. Cela ne servirait sans doute pas à grand chose. À ce niveau là, c’était une greffe de peau qu’il fallait, pour sauver son visage, et vu le prix, on ne la laisserait pas faire. Pas pour un prisonnier qui n’avait de toute façon plus que quelques jours à vivre.

Lyu soupira. Encore un inconnu qu’elle allait accompagner à la morgue, qui ne laisserait de lui que quelques lignes sur un dossier de la bibliothèque de la coalition.
Un grognement derrière elle la fit sursauter. Le type s’éveillait doucement.

Elle songea que Dan allait louer son efficacité. Une fois de plus.
Mais Lyu n’arrivait pas à en tirer une quelconque fierté. À quoi bon rendre des vies destinées à la mort, de toute façon ?

Curieuse, elle s’approcha du prisonnier.

-Dîtes, d’où est-ce que vous venez ?
-Ne... me... Mal...Je ne dirais rien...
-Vous n’êtes pas en salle de torture. Et je suis médecin, pas...
-Je ne veux rien dire. Je ne sais rien.

La jeune médecin comprit qu’il ne faisait que répéter en boucle les phrases apprises par coeur dans la douleur.

-Je ne vous demande rien, d’accord ? Je ne vous pose pas de question. Vous voyez ?
-Pas... Vous ne voulez pas savoir ?
-Non, rien du tout.
-Ils vont revenir ?
-Non, mentit Lyu.

Bien sûr que si. Elle pouvait parier que Dan franchirait la porte dans les dix minutes, et retournait aiguiser ses scalpels sur la peau de l’inconnu.
Mais Lyu ne se reconnaissait plus, là-dedans. Elle était venue pour sauver des vies, as pour les prendre. Et elle se retrouvait d’un seul coup face à la réalité des crimes de la coalition.

Avec une pointe de fierté dans son coeur, elle songea qu’elle pouvait au moins essayer de résister, à sa façon.

-Je peux vous aider.
-M’aider ?
-Ne bougez pas.

Fouillant dans son armoire, elle se saisit des désinfectants et des bandages, et s’occupa aussi vite qu’elle le put de ses plaies les plus infectées.

-Vous avez un genou déboîté, signala-t-elle.
-Je me suis pris un coup de matraque.
-Vous avez l’air de retrouver vos moyens.
-Un peu.
-Vous pourriez marcher, vous croyez ?
-Vous l’avez dit. Sur une jambe.

Elle devina avant même de les entendre les pas de Dan dans le couloir.

-Faites semblant de dormir, ordonna-t-elle.
-Pourquoi ?
-Pour vivre.

L’homme lui obéit, et retomba mollement sur le lit. Dan ouvrit la porte au même moment, et Lyu rabattit la couverture pour cacher tous les soins qu’elle venait de dormir.

-Et bien Lyu, il est réveillé ?
-Non, j’ai fait tout mon possible, mais je pense qu’il a perdu trop de sang.
-Bah, s’exclama Dan en lui tapant dans le dos. Tu ne peux pas réussir à chaque fois ! Laisse-le sous perf’ et laisse tomber, on va manger.
-Je n’aime pas rester sur un échec, répondit Lyu. Laisse-moi encore cinq minutes, s’il te plait !

Dan lui passa une main dans les cheveux.

-Si ça t’amuse. Tu nous retrouve au mess ?
-j’arrive !

Elle n’aimait pas la manière dont Dan lui parlait. Elle n’aimait pas ses méthodes. Elle n’aimait pas la coalition.
Sa décision était prise.

Elle attendit que le supérieur s’éloigne, puis s’approcha du lit.

-Je vais vous faire évader.
-Tu mens.
-Non, je suis sincère. Si je détache vos sangles, vous me sautez à la gorge ?

La pirate sembla réfléchir.

-Non. Parce que tu es ma seule chance de sortir d’ici. Je préfère essayer, et je n’ai plus rien à perdre.

Sans attendre, la chirurgienne desserra toutes les boucles, arrachant à l’homme un soupir de soulagement.

-Je vais vous faire passer pour un corps que j’emmène à la morgue. Ça n’étonnera personne, je fais ça tout le temps.
-Ce n’est pas un peu glauque pour une gamine de dix-sept ans ?
-Vingt-et-un, corrigea Lyu. Et ne vous en faites pas pour moi.

Elle le recouvrit d’un drap blanc, et quitta la pièce. Combien de personne savaient qu’elle était sensée ranimer un prisonnier ? Quatre, peut-être cinq. Sur les cinq cent de l’hôpital, elle n’avait plus qu’à prier pour ne pas les croiser.
Tremblante, elle traversa un couloir, puis un autre. La majorité des gradés étaient à table, et son rang dissuadait les autres de lui poser des question. Son badge lui donnait un accès quasi-total à la base, ce qui lui facilitait grandement la tache.
Sauf qu’au lieu d’entrer dans la morgue, elle obliqua, et pressa le pas.

-Il va falloir que vous marchiez, signala-t-elle en ôtant le drap. Je ne pourrais pas vous porter.
-Après tout ce que j’ai enduré, gamine, ça va être une promenade de santé.

Le couloir était désert. Lyu lui indiqua l’ascenseur.

-On descend ?
-Non, on monte. On ne passerait pas l’accueil.

L’appareil les conduisit sur le toit de la base. Dans le plus grand silence, pour éviter les trois soldats de quart, Lyu le fit descendre par l’escalier d’urgence.
Elle avait une chance monumentale. Il n’y avait rien d’autre à dire.

Par le plus grand des miracles, ils atteignirent la rue sans encombre.

-Et maintenant ?
-Maintenant, je devrais te tuer pour que tu ne dises rien, et me tirer d’ici vite fait.

Lyu pâlit.

-Vraiment ?
-Oui, mais je ne connais pas la ville. Alors tu vas m’emmener hors d’ici vite fait.

Elle sentit deux doigts se resserrer sur sa nuque.

-Ou je te pète en deux. Ton prénom ?
-Lyu. Et... et vous ?

Le type sembla hésiter. Puis il dut conclure que Lyu n’était pas vraiment en position de force, car il répondit :

-Thos.


Dernière édition par Lyu le Dim 23 Fév - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Yuki
Second
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/01/2014

Feuille de personnage
Camp: Arcadia
Rôle au sein du vaisseau: Second
Ambition: S'occuper de la bande de gamins qui vit sur ce vaisseau

MessageSujet: Re: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   Dim 19 Jan - 12:07

Kei se redressa, incrédule. Son radar clignotait sagement, comme d’habitude, certes, mais le voyant rouge indiquant une communication venait de s’afficher au bas de l’écran.

-Capitaine ! Cria-t-elle.

Albator ne réagit pas. Enfoncé dans son siège avec la tête baissée, il n’arrivait pas à digérer que l’un de ses hommes se soit fait prendre. Et qu’il ne puisse rien y faire.
Kei, comme Yattaran, avaient été clairs. Sans matière noire ? Son immortalité en moins, au coeur des quartiers protégés de Gaia ? Ce n’était même plus du suicide.
Et surtout, cela aurait été donner leur position, et briser tous les efforts de Yattaran qui maintenait un camouflage optique depuis quarante-huit heures sans faillir.

L’Arcadia était sagement posé sur un astéroïde de la barrière séparant Mars de Saturne. Invisible aux yeux des télescopes et des radars, certes, mais terriblement vulnérable.
Depuis que Mimei avait rendu la matière noire pour leur permettre à tous de survivre, la navigation tournait au cauchemar. Le générateur ne fonctionnait bien évidemment plus, et il avait fallu revenir aux bonnes vieilles méthodes. Yattaran et son équipe avaient passé une bonne semaine avaient passé une bonne semaine avant de parvenir à remettre en marche l’ancien générateur à cristaux. Il fonctionnait. Pas bien, mais il fonctionnait.

Mais tout l’équipage avait l’impression de passer d’une bête de course à un tas de ferraille rouillé.

-Capitaine ! insista-t-elle. Nous avons une communication !
-Quelle fréquence ? demanda Yattaran qui réglait déjà la radio.
-Euh... Celle de Gaia, je crois.
-Ne répondez pas, ordonna le capitaine d’une voix grave.

Kei devinait parfaitement ce à quoi il pensait. Un piège. S’ils décrochaient, la coalition pourrait sans doute les localiser.
Mais pire encore, Kei craignait qu’il ne s’agisse d’une vidéo ou Thos apparaisse aux portes de la mort, et qu’ils ne puissent plus rien faire pour retenir le capitaine de descendre le chercher.

-Ça a raccroché, signala Yattaran.

Kei croisa les bras.

-Capitaine, on aurait du répondre.
-Non.
-Ils laissent un message radio, enchaîna Yattaran.

Agacée, Kei lança la communication sans rien demande à personne. Yattaran se raidit, s’attendant sans doute à ce qu’un ordre du capitaine le somme de couper.
Mais ce dernier ne bougea pas, alors que la voix de Thos s’élevait dans le silence du pont.

«Capitaine, ici Thos. Je suis sorti. Je sais, vous ne me croirez pas, et vous allez penser que c’est une ruse.

Kei sourit. Même enlevé, Thos gardait les tête sur les épaules. C’était un excellent homme d’équipage, vraiment.

«Vous voulez une certitude que je suis libre de mes mouvements et en pleine possession de mes moyens ? Et bien la bouteille de Rhum que j’ai volé à Yattaran avant mon départ est cachée dans mon matelas. Et ça, même sous la torture, personne ne me l’aurait fait avouer !»

Yattaran grogna, et descendit de son siège pour partir en courant vers la cabine du voleur, ce qui fit rire la jeune commandante. Ces hommes, tous les mêmes...

«Une gamine de Gaia m’a fait évader. Et elle n’est pas vraiment en position pour me faire chanter. Elle dit que l’Arcadia pourrait se poser dans la plaine du Tigre, derrière le canyon Rouge. Il sera dissimulé. Demain soir.»

La communication se coupa, et Kei se tourna vers le capitaine. Elle n’était pas rassurée. C’était tout à fait dans les cordes de la coalition de faire passer un message de ce genre. Bouger l’Arcadia alors que celui-ci était pratiquement à cours de carburant n’était réellement pas prudent.
Bien que profondément attachée à Thos, Kei se demandait sérieusement s’il valait la peine de risquer la vie de tout l’équipage pour celle d’un seul homme.

-Capitaine ? demanda-t-elle. Est-ce que vous ne pensez pas que ce serait danger...

Ce dernier se leva sans un mot et marcha jusqu’à la barre.

-On y va, ordonna-t-il d’un ton n’admettant aucune réplique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyu
Chef infirmerie
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2014
Localisation : À côté du frigo

Feuille de personnage
Camp: Arcadia, depuis maintenant jusqu'à ma mort.
Rôle au sein du vaisseau: Soigneuse
Ambition: Trouver la planque de chocolat du capitaine et la vider

MessageSujet: Re: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   Dim 19 Jan - 20:23

-Repose la radio, ordonna Lyu à Thos. Ou on va se faire griller.
-C’est moi qui ordonne, ici, gamine.
-Oui, mais si la police débarque, on va se faire tuer tous les deux.

Thos haussa les épaules.

-Peut-être pas toi. Il te suffira de pleurer, en disant que je t’ai menacé, et tout le monde se pliera devant tes grands joli yeux.

Lyu dut reconnaître qu’il avait raison. Sa famille ferait un joli chèque, et tout rentrerait dans l’ordre. Pour elle.
De toute façon, qui irait imaginer qu’elle, la gentille petite gamine innocente du service deux, déserterait en libérant au passage l’un des prisonniers les plus recherchés du moment ? Improbable n’était pas le mot. C’était tout simplement impensable.

Les deux fugitifs se trouvaient dans la cave d’une maison appartenant à une vieille femme, bien connue pour vendre tous les matins son stock de poisson à prix d’or sur le marché.
Elle n’était ni pour, ni contre la coalition, seulement pour son petit profit.
Et, comble de la chance, elle était sourde comme un pot, ce qui arrangeait bien leur affaire. Lyu lui avait simplement remis un billet de cent qui traînait dans sa poche pour s’acheter son silence.
Et elle avait parfaitement vu les yeux du pirate briller au passage. Il ne connaissait pas son nom de famille, et elle n’avait pas l’intention de lui donner. Ou elle risquait de se retrouver à braquer son propre domaine avec un pistolet sur la nuque.

-Maintenant qu’on est sortis, vous appeliez qui ? demanda Lyu, curieuse.
-Tu ne sauras pas.
-J’aimerais bien.
-Me cherche pas, gamine.

La curiosité de la jeune fille était piquée. Quel vaisseau allait pouvoir venir se poser demain dans le canyon, chercher son réfugié ?
Elle ramena une petite couverture mitée sur ses jambes gelées. Dans sa précipitation, elle avait quitté le bloc en blouse de travail, qu’elle avait bien évidemment retiré pour ne pas attirer l’attention, et elle ne portait en dessous qu’une robe légère.
Plutôt moyen quand on se promène avec un pirate taillé comme une armoire à glace.
Elle se cala contre un sac de pomme de terre, consciente des courbatures qui allaient élire demeure dans son dos pendant la nuit, et tâcha de trouver une position moins désagréable que les autres.
Le pirate ne semblait lui pas décidé à dormir, et montait la garde devant la trappe.
La soigneuse tomba très vite dans le sommeil.

_________________


Lyu/Ethan Campbell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Yuki
Second
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/01/2014

Feuille de personnage
Camp: Arcadia
Rôle au sein du vaisseau: Second
Ambition: S'occuper de la bande de gamins qui vit sur ce vaisseau

MessageSujet: Re: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   Ven 24 Jan - 19:42

Albator glissa l’Arcadia entre deux falaises rouges avec une précision chirurgicale. La coque du navire effleurait les rebords du canyon sans jamais le toucher.
Kei était prête à parier la totalité de sa garde-robe que la peinture ne serait même pas éraflée.
Elle avait fortement insisté pour ce que soit elle qui descende. Yattaran était candidat aussi, mais Albator avait fini par juger qu’il valait mieux que ce soit elle qui y aille. D’abord, son visage, bien que figurant dans tous les postes de police de la coalition, était moins connu, et surtout moins caractéristique que celui du second. Des jolies blondes, on en croisait beaucoup, à l’heure ou la chirurgie esthétique était devenue pour les humains aussi courante qu’une nouvelle coupe chez le coiffeur.
Et puis, on se méfiait moins des jolies blondes que des tas de muscles en armure.

Même si elle admettait volontiers que les muscles les plus développés chez Yattaran n'étaient pas exactement ses biceps, mais plutôt ses... euh... abdominaux ?
La jeune femme était partie simplement vêtue d’une tenue courante, un voile autour de la tête pour se protéger de la poussière rouge qu’on trouvait partout sur Mars.
Elle avait glissé une légère feuille de kevlar entre son pull et sa poitrine, tout de même. Au cas où.
Les balles avaient tendance à vite se perdre, sur cette maudite planète.

Prévoyante, elle rejoignit le lieu de rendez-vous avec une bonne heure d’avance, et pris le temps de contrôler la zone dans son intégralité, analysant un par un tous les lieux ou un tireur aurait pu s’embusquer pour la prendre par surprise, ou, pire, bloquer une retraire éventuelle vers le vaisseau.

-Alors, crachota sa radio ?
-Tout est ok, Yattaran, répondit la jeune femme. L’endroit me semble sûr, sauf s’il y a du monde en haut des falaises. Et de votre côté ?
-Rien à signaler.

Kei se laissa tomber derrière un rocher, et, continuant de guetter la zone, jetait de fréquents coups d’oeil en voyant les minutes défiler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyu
Chef infirmerie
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2014
Localisation : À côté du frigo

Feuille de personnage
Camp: Arcadia, depuis maintenant jusqu'à ma mort.
Rôle au sein du vaisseau: Soigneuse
Ambition: Trouver la planque de chocolat du capitaine et la vider

MessageSujet: Re: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   Dim 26 Jan - 16:31

-J’avais bien dit que c’était à gauche, grommela Thos.
-Pardon, hein ! C’est pas tous les quatre matins que je pars en randonnée dans les canyons !
-Rien ne t’y obligeait, souligna le soldat.

Lyu inspira un grand coup, et manque de s’étouffer. L’atmosphère, loin de la ville, se raréfiait, pour finir par disparaître tout à fait, et vu l’endroit où ils se trouvaient, ils n’allaient pas tarder à regretter les masques.

-C’est encore loin ?
-Non, c’est juste à gauche.

Elle obliqua dans une énième vallée. Elle reconnaissait plutôt bien le coin, c’était là où elle allait faire des pique-nique avec sa famille, avant, quand elle était petite. L’endroit était encore peuplé, alors, c’était avant que le quartier de la Pléïade ne soit abandonné, et tous ses occupants rapatriés dans la grande tour du même nom construite en centre ville.

-Vous pensez qu’ils seront là ? demanda Lyu.

Elle n’arrivait pas à cacher son impatience. Des vaisseaux pirates, à part sur les diapositives de son prof de droit, à l’université, elle n’en avait pas vu pléthore. Elle se demandait bien qui allait pouvoir descendre dans le canyon, chercher le membre d’un équipage capturé voilà deux semaines.

-Je fais confiance au capitaine, répondit Thos, taisant soigneusement son identité.

Il avait beau commencer à apprécier la petite, il n’oubliait pas d’où elle venait. La prime sur la tête d’Albator dépassait de loin toutes les fortunes imaginables. Trop tentant pour qu’il se permette de l’annoncer comme ça à une fille dont il ne savait pas si il pouvait entièrement compter sur elle.

-Dis, pour ma... joue, fit-il en souhaitant changer de sujet.

Lyu posa sur lui ses yeux noisettes, avant de les baisser, honteusement. Ce n’était pas sa joue, qui avait été mangée aux flammes, c’était son visage presque entier. C’était un miracle, de fait, qu’ils aient épargné ses yeux. Sans doute Dan attendait-il de leur faire subir quelque chose de... plus particulier.
La soigneuse frémit en y pensant. La dernière femme qu’elle avait eu sur sa table d’opération avait eu droit à une injection d’acide directement dans la pupille, et avait vu sa vision se réduite au fur et à mesure que le produit rongeait la rétine. Ce n’était pas beau à voir.

-Je n’ai pas pris mes produits, répondit Lyu, désolée. Vous avez déjà reçu une première couche d’anti-brûlure, mais il était évident que cela ne suffirait pas.
-Tu ne peux... rien faire d’autre ? Pour sauver mon visage ?
-Une greffe de peau. Mais il me faudrait une table d’opérations, un anesthésique correct, du matériel de chirurgie, et puis évidemment un milieu de culture. Dans le désert, ça me semble difficile. Mais peut-être que vos médecins en trouveront, sur votre vaisseau ?
-Oui... sans doute, hésita l’homme qui n’en avait pas la moindre idée.
-On est arrivés, signala Lyu en pilant au milieu du canyon. Vous voyez votre vaisseau ?

Thos plissa les yeux. Non, il ne le voyait pas. Difficile de rater l’Arcadia, pourtant. À moins qu’ils ne soient restés en orbite et aient envoyé une navette.
Non, pas en orbite. Trop dangereux. Peut-être juste posés plus loin.

-Vous levez les mains, tous les deux, ordonna une voix féminine. Thos, fait trois pas vers moi. Petite, si tu bouges, je te loges une balle dans le crâne, je suis claire ?

En déglutissant, Lyu n’osa même pas tourner la tête vers l’origine de la voix. Elle se figea, se demandant avec terreur dans quoi elle s’était fourrée.

_________________


Lyu/Ethan Campbell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Yuki
Second
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/01/2014

Feuille de personnage
Camp: Arcadia
Rôle au sein du vaisseau: Second
Ambition: S'occuper de la bande de gamins qui vit sur ce vaisseau

MessageSujet: Re: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   Dim 26 Jan - 16:52

Kei n’était pas connue sur le vaisseau pour sa grande prudence, mais il ne fallait pas oublier non plus qu’elle n’était pas tout à fait idiote.
Envoyer une gamine en robe, c’était tout à fait dans les cordes de Gaia pour tromper sa vigilance, et elle n’avait l’intention de s’y laisser prendre.

L’Homme qui était avec elle était bien Thos.
Enfin, sans doute, vu la brûlure qui lui déformait le visage.

-Thos, est-ce que tu es libre de tes mouvements ? demanda-t-elle sans baisser son arme.
-Arrête ton cirque, Kei. Oui, je vais bien. Et Lyu n’est pas armée. Moi non plus.

La jeune commandante vérifia leur dire d’un regard. Thos, qui s’était débarrassé de ses vêtements de prisonnier, portait un haut et un pantalon en toile. Trop fin pour cacher une arme. Sauf peut-être un petit couteau, mais dans ce cas, il n’était même pas dangereux pour son armure.
Et elle ne parlait même pas de la fille. En robe, dans les canyons de la coalition ? Mais elle se croyait où ?

Préférant la certitude de la procédure à son instinct, Kei fit passer quelques goutes de sang dans un tout petit lecteur, qui inscrivit devant ses yeux la totalité des substances dans le sang du soldat.
Trace de sa torture, il avait suffisamment de saleté dans les globules rouge pour faire exploser tous les contrôles anti dopages, mais normalement, rien ne permettant de le contrôler à distance, ou de le faire agir contre sa volonté.
Un scanner rapide de sa pupille lui apprit qu’à priori, il n’avait rien d’illicite dans le cerveau non plus.

-On y va, Thos. L’Arcadia est posé dans la vallée juste derrière.

Kei vit la petite écarquiller les yeux. Ah, apparemment, elle n’était pas au courant. Sur que ça faisait toujours un choc...

-Et toi, lui demanda Kei. Tu es qui ?
-Je...
-Une des médecins de Gaia, répondit Thos à sa place. Lui parle pas su ce ton, c’est elle qui a eu le cran de la faire évader.
-Ah. Merci, dans ce cas.

Elle sentit une pointe de considération. Quel âge avait la petite ? Seize ans ? Dix-sept ? Sûr qu’elle avait des tripes, pour son âge.
Mais d’un autre côté, elle était si jeune, et déjà vendue à Gaia. Si ce n’était pas malheureux...

-Kei, insista Thos. Et si elle venait avec nous ?

Kei fronça les sourcils. Elle ne le sentait pas. Mais alors, pas du tout.

-Non, répondit-elle d’une voix dure. On devrait la tuer pour tout ce qu’elle sait. Étant donné ce qu’elle sait, elle mérite amplement la vie, je pense.
-La coalition Gaia va la tuer, poursuivit l’Homme.
-Thos, c’est non. Elle est jeune et mignonne, elle n’aura qu’à faire de grands yeux innocents. On ne peut pas se permettre de l’emmener. Elle vient de Gaia. Qui te dit qu’elle ne nous trahirait pas à la première occasion.

Kei avança vers l'extrémité du canyon, Thos, plus lentement, la suivant. Lyu restait pétrifiée là ou Kei lui avait ordonné de ne pas bouger.

-Tant qu’elle peut revenir vers Gaia, elle est un danger. Elle n’en a pas fait assez pour que la coalition veuille sa mort et la recherche à tout prix.

Dans son dos, Lyu serra les poings.
Ah oui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyu
Chef infirmerie
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2014
Localisation : À côté du frigo

Feuille de personnage
Camp: Arcadia, depuis maintenant jusqu'à ma mort.
Rôle au sein du vaisseau: Soigneuse
Ambition: Trouver la planque de chocolat du capitaine et la vider

MessageSujet: Re: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   Dim 26 Jan - 18:37

Lyu revint vers la ville, décidée comme jamais.
Étrangement, elle aurait sans doute mieux fait de reprendre une vie normale, de retourner là d’où elle venait, et de se faire oublier.

Elle n’en avait... réellement pas envie. Ce qu’elle avait accompli en délivrant Thos n’était pas un simple acte, accompli sur un coup de tête.
Enfin, très précisément, si. Elle devait bien avouer qu’elle n’avait pas particulièrement réfléchi. Mais au fond d’elle, c’était finalement, tout de même, l’accomplissement de plusieurs mois à se ronger le coeur, spectatrice des horreurs de Gaia.

Ah, alors comme ça, elle pouvait revenir vers Gaia, changer d’avis ? Plus pour longtemps, elle s’en faisait le serment.
Elle n’avait pas besoin d’être une pirate pour résister, bien loin de là. Et même si elle avait songé que conserver son poste aurait été intéressant pour continuer de faire évader des prisonniers, elle s’était vite raisonnée. Jamais on ne lui ferait confiance de la sorte deux fois de suite. Dan la ferait exécuter au bout du troisième échappé, et fin de l’histoire.

Non, c’était définitivement à elle de trouver un moyen d’être plus subtile. Elle connaissait suffisamment Gaia pour être capable d’énumérer certains de ses points faibles. Et ce, principalement autour d’elle, et de son ancienne équipe.

Nul doute qu’à l’heure qu’il était, elle était d’ores et déjà portée disparue, si ce n’était classifiée déserteuse.
C’était le moment d’être subtile.

***

-Commandant Kraint, elle est mon meilleur élément. Vous me voyez certain qu’elle n’a pas pu faire évader ce prisonnier de son plein gré.
-Je ne suis pas convaincu...

Le tribunal avait été monté en urgence, à trois heures du matin. Le comité était donc très réduit. Seul Kraint, un des commandants, avait été réveillé. Lyu avait été arrêtée dans le hall de l’hôpital, dans lequel elle s’était présentée. Elle était accompagnée de deux soldats qui l’avaient interpellée, et était simplement menottée, encadrée par ces deux mêmes hommes.
Dan s’était déplacé pour la défendre, et Lyu était ravie de voir qui avait l’air très convaincu. De son innocence.

-Je reste sceptique, annonça Kraint. Comme par hasard, personne ne s’est trouvé sur son chemin pour arrêter l’homme ? Ils sont sortis sans encombres ? Et alors que personne n’avait réussi à lui faire avouer de quel vaisseau il était originaire ?
-Un vaisseau avec une immense tête de mort en figure de proue, murmura Lyu en baissant la tête. Il m’a forcée à l’emmener dans le canyon du tigre, où il était posé.
-L’Arcadia ! s’écria Dan, ravi ! Vous voyez, commandant ! Lyu a été menacée par un des soldats de l’Arcadia ! Elle a dix-neuf ans, et regardez comment elle est taillée ! Elle n’est que médecin, pas formée au combat. Comment pouvait-elle s’opposer à lui ?
-Certes, cependant, avouez que tout de même...

Dan abattit son poing sur la table.

-Enfin, Kraint ! Elle est mon meilleur élément ! Je n’ai jamais eu à lui adresser que des félicitations depuis un an qu’elle a intégré mon service. Comment pourrait-on la croire coupable de traîtrise ?
-Parfois, on croit connaître les gens, mais cette confiance n’est que...

Dan se fendit d’un sourire enjôleur.

-Soyez sans crainte, commandant. Ma relation privilégiée avec la demoiselle Saika va bien au delà des habituels liens qui peuvent unir un lieutenant et les hommes qu’il a sous ses ordres... Je pense mieux la connaître que quiconque, et...
-Je ne vous met pas en doute, lieutenant Dan mais comment expliquez vous que Thos ait trouvé la sortie seul ? Et toutes les règles de la coalition stipulent que votre médecin aurait dû accepter de se donner la mort, plutôt que de laisser s’évader un prisonnier aussi compromettant.

Dan recula vers Lyu, et l’entoura de deux bras protecteurs, que la jeune fille n’apprécia pas du tout. Elle avait toujours trouvé dan envahissant, mais là, il commençait à vraiment pousser le bouchon trop loin.

-Commandant, vous sous-entendez qu’une jeune fille aussi jolie, intelligente et précieuse pour la coalition aurait dû donner sa vie pour un prisonnier dont finalement, nous n’avons cure ?
-Très bien, Dan soupira Kraint avec un air fatigué. En l’absence de preuves, je restitue votre médecin à son poste. Mais je ne serais pas aussi clément, la prochaine fois.
-Il n’y aura pas de prochaine fois, assura Dan avec un visage hypocrite. Je veillerais personnellement à mieux protéger les membres de ma section.

Kraint quitta la salle aussitôt, suivi des deux gardes, une fois qu’ils eurent débarrassé Lyu de ses menottes.
Cette dernière se retrouva seule dans le couloir avec son supérieur. Après quelques secondes de silence, ce dernier se pencha vers elle pour lui glisser d’une voix glacée :

-Je ne crois pas un seul mot de tes mensonges. Tu nous a tous bien eu, avec tes grands yeux innocent, sale petite...

Il ne finit pas sa phrase, et reprit aussitôt une distance raisonnable et un visage plus souriant.

-Heureusement que tout est rentré dans l’ordre, pas vrai ? Tu pourrais au moins me remercier !

Lyu s’appliqua à prendre un visage soulagé et heureux.

-Oui, merci lieutenant Dans. Sans vous...
-Bah, tu auras tout le temps de te rattraper et de te faire pardonner, pas vrai ? enchaîna-t-il.

Il posa une main sur sa hanche, et l’attira contre lui, ne faisant que confirmer les certitudes de la jeune guérisseuse. Il était plus que temps qu’elle sorte d’ici.

-Tant que tu te tiens à carreau, et que tu fais tout ce que je te dis sans protester, poursuivit le lieutenant en s’approchant d’elle, la coalition ne trouvera pas d’excuses pour te compromettre...
-Ah non ? Pas d’excuses ? demanda Lyu d’une voix qui tremblait un peu.
-Non, aucune...

Trop occupé à la pousser doucement vers la porte de sa cabine, il ne se rendit même pas compte que le main de Lyu contre sa taille cherchait la crosse de l’arme qu’il gardait toujours de lui. D’une main hésitante, elle retira la sécurité, puis pressa la détente.

Le coup de feu résonna longuement dans le couloir sombre. Lyu avait tiré à bout portant, il vu les yeux surpris du commandant, il ne l’avait pas vue venir. Sans perdre une seule seconde, Lyu se jeta dans les escaliers, cherchant à gagner la sortie.
Avec sur le dos le meurtre d’un lieutenant de Gaia, son sort était scellé. La coalition coudrait sa mort à n’importe quel prix, ne serait-ce que pour une question de vengeance.

Avec fierté, elle réalisa qu’elle était définitivement passée de l’autre côté.

_________________


Lyu/Ethan Campbell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Yuki
Second
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/01/2014

Feuille de personnage
Camp: Arcadia
Rôle au sein du vaisseau: Second
Ambition: S'occuper de la bande de gamins qui vit sur ce vaisseau

MessageSujet: Re: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   Dim 23 Fév - 10:56

La petite avait de la chance. Définitivement de la chance.
Kei ne comprenait même pas cet intérêt insensé que semblait lui porter le capitaine. Enfin, si, elle avait bien fini par remarquer qu’il semblait se prendre pour la nourrice attitrée de toutes les gamines de cette galaxie, pour autant s’acharner à les protéger et les ramener sur son vaisseau.
À la seconde ou Kei était revenue sur l’Arcadia avec Thos, le capitaine lui était littéralement tombée dessus. Eirin n’était même pas encore venue chercher le brûlé qu’il lui ordonnait :

-La fille. Elle va faire une bêtise.

Kei avait dû résister très fort pour ne pas lui répondre effrontément que ce n’était pas vraiment leur problème, qu’ils étaient plus vulnérables que jamais posés à deux pas du siège de la coalition, et qu’ils n’avaient toujours pas de carburant.
Ben oui, mais Albator préférait se préoccuper des petites filles qui font des bêtises.
Il avait raté sa carrière de super nanny sur M6, lui...

-Oui capitaine ?
-Tu descends, tu la rattrape.
-Capitaine, intervint Yattaran. Nous devrions plutôt décoller au plus vite.
-Je lui laisse vingt-quatre heures, rétorqua Albator sur un ton sans réplique. Kei, tu y vas, et tu la protège pour vingt-quatre heures.

La seconde avait haussé les épaules. Une vie pour une vie. Après tout...
Sans protester, elle avait remis ses armes dans sa ceinture.

***

En courant à toute vitesse dans le couloir, Kei réalisa que l’autre petite devait se sentir très fière d’elle-même.
La gradée à ses trousses, en revanche, ne pensait pas qu’elle lui donnerait autant de fil à retordre.

Elle avait failli intervenir en voyant Dan avancer vers elle. Son comportement n’était plus tout à fait celui d’un supérieur sain d’esprit, aux intentions louables.
Le temps qu’elle pèse le pour et le contre, une détonation assourdissante retentissait, avertissant Kei que de une, la petite avait plus de cran que ce qu’elle croyait, et que de deux, sa soirée allait s’animer un peu.

Si elle avait été Lyu, elle serait rentrée dans la cabine de Dan, qu’il avait eut le temps de déverrouiller, et serait passée par la fenêtre. Cependant, elle était médecin, pas guerrière, et Kei doutait qu’elle possède un brevet d’escalade.
par ailleurs, elle devait être une sacrée bille en stratégie et discrétion, parce qu’elle choisit les escaliers.

En jurant, Kei vissa un silencieux sur son pistolet, et passa discrètement devant. Lyu ne parut même pas étonnée de voir qu’elle venait de traverser tout le couloir d’une base de Gaia et de sortir par la porte principale sans être inquiétée.
En déboulant dans le parc, Kei vit cinq gardes arriver vers eux en courant, munis de lampes torches, leur arme sorties.
Ça se corsait. Éliminer les cinq serait un poil trop long, et si d’autres arrivait, elle allait devoir s’inquiéter de sa propre vie au lieu de celle de Lyu, ce qui était moyen pour une mission de protection.

Aussi, quand Lyu franchit la porte vitrée, Kei l’attrapa par le bras sans vraiment lui laisser le choix.
Heureusement pour elle, la jeune médecin le reconnut très vite. Kei sortit de sa poche son grapin, et vit Lyu verdir.

-Un problème ?
-J’ai la vertige, avoua la jeune femme en grognant.
-Dommage.

Elle tira sans plus lui demander son avis, et les deux silhouettes s’envolèrent vers les toits de la ville.
Kei les déposa sur le toit d’un vieil immeuble de banlieue, au calme.

-C’est tout de même une chance que vous soyez passée par là, la remercia Lyu une fois assise.
-C’est pas de la chance, tu sais. Pour une raison que j’ignore, le capitaine à l’air te tenir à ta carcasse. Il m’a envoyée te protéger. Pour vingt-quatre heure.

Kei la vit serrer les poings.

-J’ai décidé de résister. De me battre contre Gaia !

La gradée eut une furieuse envie de lui passer la main dans les cheveux, comme à une petite fille. Elle était mignonne, avec ses grands idéaux.

-Je dois t’avouer que je ne partageais pas tout à fait le point de vue du capitaine, avant de te voir tirer sur ton commandant...
-Il est mort, vous pensez ?
-Non, j’en suis désolée. Une balle de petit calibre, et dans l’abdomen, surtout avec les médecin que vous avez, il s’en tirera. C’était la mauvaise nouvelle.
-Parce qu’il y en a une bonne ? demanda Lyu en relevant des yeux chocolats pleins d’espoirs.

Kei sourit franchement :

-Mais maintenant que ta tête a été mise à prix par Gaia, tu vas pouvoir embarquer avec nous !

[Terminé ici !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un sachet de poudre d'escampette [Arrivée de Lyu sur le vaisseau] [Rp achevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Placard à balais et poudre d' escampette
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» [Nouvelle Règle] Baril de Poudre noire
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les voyages de l'Arcadia :: Archives :: Aventures archivées-
Sauter vers: