Les voyages de l'Arcadia

2970. Alors que la coalition Gaia tente de préserver la Terre, un vaisseau refuse de se soumettre à son autorité, et fonde alors la résistance. Forum de Rôle Play (rpg) sur l'Univers d'Albator. Venez écrire avec nous !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albator
Capitaine
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 17/01/2014

Feuille de personnage
Camp: ...A votre avis ?
Rôle au sein du vaisseau: Capitaine
Ambition: ...

MessageSujet: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Mer 19 Fév - 21:43

Cela faisait plusieurs jours que rien ne se passait à bord de l'Arcadia. Ces temps morts, souvent appréciés de l'équipage, étaient honnis par le capitaine. Il pouvait passer des heures enfermé dans sa cabine ou avec Toshiro à ressasser des souvenirs qu'il aurait préféré oublier.

Ce jour là, il était resté sur son trône dans la salle des commandes avec les autres. Cependant, il dégageait une aura si sombre que même Mimei n'osait s'approcher de lui. Le silence qui pesait dans la salle semblait de plus en plus lourd mais personne n'eut le courage de la briser. Yama, Kei et Yattaran priaient intérieurement pour que la coalition se décide soudain à les attaquer, ce qui obligerait Albator à sortir de ses idées noires. Leurs prières ne furent pas vaines.

-Capitaine ! On reçoit un signal de détresse de la part d'un vaissau rebelle ! fit Kei. Que doit-on faire ?

Le dit capitaine s'était levé dès qu'il avait entendu le signal sur le radar.

-Vous avez un visuel ?
-Oui ! Le voici !

Sur l'écran principal apparut l'hologramme d'un vaisseau de guerre, plutôt petit, avec un pavillon noir. Malheureusement l'appareil semblait dans un sale état et ce, depuis un moment...

-Des signes de vie ? Demanda malgré tout Albator.
-Pas d'après le radar, mais nous sommes trop loin pour avoir des données correctes.

Le capitaine s'était rassit pour réfléchir un instant. Si jamais il restait des survivants à bord, ceux-ci feraient de précieux alliés pour l'Arcadia. Et s'il n'y avait personne...Ils pourraient toujours récupérer des pièces de rechange.

-Sortez les câbles d'abordage. Je vais y aller avec quelques hommes.

Et dans un magnifique mouvement de cape, il sortit de la pièce pour se préparer, laissant à ses subordonnés le soin de prévenir le reste de l'équipage et de trouver des volontaires.

N'attendant pas ceux-ci, il commença seul l'inspection du vaisseau. À bord, l'endroit était aussi frtoid et vide qu'un cimetière, ce qui n'arrangeapas l'humeur déjà execrabe du capitaine. Ce vaisseau avait sûrement dû être attaqué il y a longtemps et avait dérivé dans l'espace après la mort de l'équipage. Il ne trouverait rien ici.

-Capitaine ! On a trouvé quelque chose qui pourrait vous interresser ! Cria l'un de ses hommes.

Soupirant intérieurement celui-ci se dirigea malgré tout en direction de ses hommes. Après tout, peut-être que leur trouvaille était bonne. Même s'il en doutait.

Sa suprise fut immense quand il vit le quelque chose en question. Il s'agissait d'un caisson de cryogénisation très ancien et qui était occupé par une jeune femme que le grand capitaine aurait reconnu entre mille, pour l'avoir si souvent contemplé. Des traits fins, une peau pâle, des cheveux d'or et une rose à la main.

-Ce n'est pas possible...
-Un problème ? demanda Yama.
-Aucun. Chargez ce caisson à bord de l'Arcadia, on s'en va.

Et il tourna les talons le plus vite possible, laissant ses hommes abasourdis. Yama se contenta de hausser les épaules tout en aidant à transporter le caisson. Un fois celui-ci chargé dans la suite du capitaine, ils sortirent, laissant Albator seul.

Le pirate posa une main sur le couvercle, comme pour caresser le visage de la jeune femme. Il resta un long moment à la contempler.

-Maya...

Des souvenirs remontèrent si vivement en lui qu'ils le mirent à genoux.

-Pourquoi ?
-Tu ne devrais pas perdre espoir, Albator. Fit une voix étérée derrière lui.
-Elle est morte, Mimei. Même la matière noire ne peut la sauver.
-Pourtant, je sens...comme un souffle de vie. Je suis sûre qu'il y a encore un espoir...

Le capitaine se tourna vers elle, encore étourdi par ses pensées.

-Tu en es sûre ?
-Absolument.

Il se dirigea vers sa radio.

-Yattaran ? J'aurait besoin de Lyu, ici. Tout de suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyages-de-larcadia.forumactif.fr
Lyu
Chef infirmerie
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2014
Localisation : À côté du frigo

Feuille de personnage
Camp: Arcadia, depuis maintenant jusqu'à ma mort.
Rôle au sein du vaisseau: Soigneuse
Ambition: Trouver la planque de chocolat du capitaine et la vider

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Ven 21 Fév - 21:13

Lyu devait bien assez rarement l’admettre, mais là, elle ne savait pas quoi dire.
Elle s’ennuyait.
Non, même pas. C’était bien pire que ça, comme une espèce de petite bête noire nichée au creux de son cou, qui lui faisait voir la vie en noir et le ciel en gris.

Le capitaine se morfondait depuis plusieurs jours maintenant. Il refusait de la voir ou de parler à qui que ce soit d’autre que Mimei. Kei était déjà passé la voir deux fois, en larmes. Son amour pour la capitaine n’était un secret pour personne.

L’équipage tenait leur soigneuse gentiment à l’écart des combats où elle n’était qu’un boulet et un poids pour tout le monde, et depuis qu’Albator déprimait, tout l’équipage se tenait à carreau, et même ses patients se faisaient rare.

Aussi, quand Yattaran, essoufflé, rouge comme un poivron, entra dans sa chambre en se tenant les côtes, Lyu fut si surprise qu’elle tomba littéralement de sa chaise.
Elle s’avança vers le second qui peinait à reprendre son souffle. Ce dernier s’était appuyé contre un mur et respirait bruyamment.

-Il se passe quelque chose ? demanda Lyu en priant pour que la réponse soit oui.

N’importe quelle chose aurait été la bonne. Une invasion de rats, même, une fuite d’huile, ou même un hématome de rien du tout, un jambe cassée, un gros rhume. N’importe quoi qui lui donne l’impression de servir à quelque chose dans ce vaisseau silencieux.
Yattaran n’eut qu’un seul mot à dire.

-Maya.

Lyu ne prit pas la peine d’écouter la suite. Elle se lança en courant vers le pont supérieur.
Maya.
Elle avait peine à y croire. C’était Kei qui lui en avait parlé, un soir où la seconde avait un peu trop bu. Le premier amour du capitaine, et probablement le seul, malgré toutes les femmes sur le vaisseau qui auraient donné leur vie pour lui.
Elle enterra au fond d’elle la pointe de jalousie qui lui piquait le coeur, eut une pensée désolée pour Kei, une autre, plus profonde, pour Mimei. La première serait longue à consoler, la seconde encore davantage, même si elle refuserait probablement de partager sa peine, ce qui ne la rendait pas moins grande.

Mais comment Maya pouvait-elle ainsi revenir du monde des morts ?
Lyu s’arrêta devant l’entrée du pont, secoua la tête pour remettre ses cheveux en place, et grimpa les marches quatre à quatre.

Elle pila net en se retrouvant face à un immense caisson de congélation. Devant elle, Maya semblait figé dans un sommeil éternel, paisible. Le capitaine ne parvenait à détacher son regard de celle qu’il avait tant aimée. Un peu en retrait, Mimei se faisait aussi discrète qu’une ombre, fidèle à Albator malgré tout.

Lyu fit rapidement le tour du caisson. Il avait déjà été nettoyé, et elle ne fut pas longue à repérer la marque, et le système de fermeture.
La jeune femme glissa son doigt entre deux pistons encrassés. Cela faisait un moment que la cabine était laissée sans entretien. Le mécanisme était-il encore seulement en état de marche ?

Pire, la jeune infirmière serait-elle capable de l’enclencher correctement ?

Elle avait étudié ce modèle, même ancien, comme tous les autres. Oui, mais cela commençait à faire un moment... Elle avait bien dû le démonter une fois, en Tp. Ou alors, un modèle équivalent.
Lyu se sentait honteuse de devoir avouer au capitaine qu’elle n’était plus sûre de rien.
Elle prit le parti d’être honnête.

-Capitaine, je peux vous confirmer que Maya... est probablement en vie. La cryogénie est toujours en oeuvre, dans tous les cas.

Elle se mordit légèrement la lèvre.

-Si on l’y laisse, vous pourrez la garder en vie à vos côtés, j’en ai la quasi-certitude. Pour... un long moment. En revanche, si vous me demander de déclencher le processus, inverse, alors... je... suis désolée, je nuis sûre de rien. Je pourrais la ramener, comme la tuer. Définitivement, cette fois.

Albator ne répondit rien, mais son silence était sans confusion possible. Il avait déjà perdu Maya une fois. Il avait eu le temps d’en faire le deuil, de lui laisser une place dans son coeur tout en avançant. Et voilà qu’elle revenait brusquement du passé, et du monde des morts où il avait cru la laisser.
Si elle mourrait, au final, cela serait comme s’il ne l’avais jamais retrouvée. Et si elle vivait...

Lyu tenta de lire dans son regard ses intentions, sans y parvenir. Les yeux ambrés d’Albator restaient indéchiffrables.
Ses intentions et ses ordres étaient, eux, parfaitement clairs.
Il voulait qu’elle essaie.

Lyu inspira un grand coup pour se donner un semblant de courage, bien consciente d’avoir entre les mains une vie des plus précieuses.
Elle chercha quelques secondes les bons boutons, vérifia les écran, puis lança la manoeuvre.

Il n’y avait plus qu’à espérer.

[On aurait peut-être pu remettre une intervention d'Albynou, mais je me suis dit que Maya aimerait tout de même bien poster, alors j'ai fait avancer autant que j'ai pu. (sauf si tu y vois un souci, vas-y, poste ! Édition à volonté bien entendu ! Very Happy]

_________________


Lyu/Ethan Campbell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Conseiller
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 17/02/2014

Feuille de personnage
Camp: L'Arcadia
Rôle au sein du vaisseau: Conseiller
Ambition: Voir Red et Yama ensemble

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Sam 22 Fév - 1:41

En ce monde, ont disait le mot "mort" comme une brise de vent et ont la semait avec autant de fierté. Perdue parmi cette existence morne et sans plus de convenance que celle de la lois du plus fort, une petite âme paisible dormait pourtant un sourire semblant ce dessiner au coin de ses lèvres douce et nacré de rose. Quel emprise le temps aurait pu avoir sur un si jolie visage ? Si le défaut était permis de ne pas être raisonnable, être toujours obsédée par la mort en faisait disparaître la vie au point d'en atténuer la saveur , pourtant si douce, lorsque l'ont savait y goûter. Souvenez vous donc de ce goût divin, agréable et subtile d'une vie tranquille et passagère. C'est une saveur rare, mais au combien convoitée en ce monde.

Maya, autrefois si avenante, si douce.. Au grand jamais l'immortalité ne serait un but en soit pour elle. Elle d'un ordinaire si prude et si modeste. Ici pourtant, reposant dans ce semblant de cercueil de glace faisant de ses mains si fines aussi cassantes que des brindilles, Maya n'en restait pas moins vivante qu'elle ne le fut autrefois.  "Albator.. " Lui soufflait d'ailleurs encore son esprit inconscient . Pour toutes ces longues années de sommeils, Maya en gardait toujours le même nom et la même empreinte graver dans ses rêves de glace. Ce rêve, toujours le même.., celui d'une fissure d'une séparation et d'un vide immense. Il aurait fallut en ce temps un peu de chaleur pour arriver à sortir la douce de son sommeil éternel, mais qui ? et pourquoi ferait t-il cela..

C'est alors qu'un petit bruit ce fit entendre, une "brise" pour ainsi dire.. Un mouvement si subtile et si simple qu'il en devenait divin. Les pieds, les jambes et les mains de Maya reprenait peu à peu de leur splendeurs tandis que son petit coeur aussi paraissait redevenir chaud. Rien n'était certains, tout aurait pu être perdue en un instant. Maya reprenait des couleurs,mais elle n'était qu'illusion éphémère sans un mot venant de sa jolie voix cristalline.. Maya aurait eu un sommeil paisible quoique troublée par se manque de chaleur pour ce froid qu'il l'affectait tant. L'ont se penchait sur elle encore et encore, attendant presque attelant l'heure fatidique ou le jugement dernier lorsque enfin..

La belle ouvrit lentement ses prunelles grises et luisantes pour plonger ce regard ignorant et doux dans la profondeur noir et nacré d'Albator . Il s'agissait peut être d'une promesse tenue, d'une retrouvaille prévue, mais il n'empêcha pas que Maya illumine son visage, encore froid, d'un sourire subtile et tendre en voyant le visage de celui qui avait bercer son sommeil dans les glaces. Elle était encore prisonnière de sa capsule, mais une vague de chaleur avait des lors envahie son petit corps encore recouvert de givre. Ils ne disaient rien  ..,mais semblant parler de par leurs regards et sans doute appelés par toutes ses années d'absences qui n'avaient fait qu'augmenter leurs manques : les mots auraient été inutiles..

La pauvre semblait défier ses désirs, songeant à comment ce rêve fut possible. Maya se crut un instant morte, voguant dans un paradis lointain et rappelant ses temps heureux et précieux que son esprit lui gardait jalousement. Le regard presque en larme et songeant déjà à ce vent chaud que la simple main du capitaine déposer sur sa joue aurait apporté à sa joie.. "Si c'est un rêve, alors laissez moi le vivre à jamais " se dit t-elle alors en secret .. Pire que la mort, l'idée d'une vie si morne et solitaire, accepter de rebondir, trop facile , trop simple d'oublier, impossible quand ont a tant aimé..

[Hop je me suis arrêtée au réveil ( je sais pas trop si je peut contrôler les actions des pnj du staff du coup je m'arrête là Smile)]

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albator
Capitaine
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 17/01/2014

Feuille de personnage
Camp: ...A votre avis ?
Rôle au sein du vaisseau: Capitaine
Ambition: ...

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Sam 22 Fév - 11:38

De l’extérieur, Albator semblait plus droit encore qu’un monument millénaire. Même ses prunelles sombres restaient figées, sages derrières sa mèche brune.
Pas un seul signe n’aurait pu trahir combien ce qui agitait son coeur avait la force de mille ouragans.

Maya.
Il ne parvenait pas à ôter ce nom de son esprit. Ne pouvait penser à rien d’autre. Dans son esprit, il faisait mentalement le décompte des jours qu’il avait passé sans elle, croyant ne jamais la revoir.
Cent ans ? Peut-être tellement plus.

C’était pourtant lui qui avait poussé son cercueil dans l’infini de l’univers. Il lui avait fallu tellement de temps pour lui dire adieu, et bien plus encore pour admettre qu’elle était morte, et faire son deuil.
Et pourtant, elle se tenait là, devant lui, aussi jolie qu’au premier jour. Son visage avait gardé la fraicheur et la jeunesse des années d’antan. Le givre avait préservé son précieux visage de l’emprise du temps.

Quand elle ouvrit les yeux, Albator se sentir sombrer.
Il savait pourtant parfaitement qu’elle n’était pas revenue. Pas encore. Qu’elle ne lui reviendrait peut-être jamais.
Et pourtant, elle se trouvait juste là, devant lui. Suspendue entre la vie et la mort, si proche qu’il lui aurait suffi de briser cette vitre et d’étendre le pas pour poser sa main dans la sienne.

Un a un, les cristaux de glace qui recouvraient sa peau fondaient, laissant sur sa peau quelques traînées d’eau, comme autant de larmes d’émotions sur leurs retrouvailles.

Un léger écho de froissement fit comprendre au capitaine que Mimei avait choisi de s'éclipser. Il espérait de tout son coeur qu’il ne l’avait pas blessée. La Jurassienne avait toujours été là, derrière lui, depuis le premier jour. Elle lui aurait donné sa vie. Mimei était et avait toujours été dans son ombre.

Mais ce n’était pas Maya.
Le capitaine s’autorisa un léger soupir. Il se sentait... retourné, et ne savait plus comment contenir son émotion.

-Lyu ?
-Oui capitaine ?
-Alors ?
-Ça a l’air de fonctionner. Sauf une grosse panne, elle... elle devrait se réveiller pour de vrai.

Le capitaine eut toutes les peines du monde à calmer les tremblements de ses mains.

-Laisse-moi.

Il ne pouvait pas dire nous. Pas encore. Pas tant qu’elle n’était pas définitivement revenue.
Lyu comprit et quitta la salle sans un mot.
Albator inspira à fond une première fois, puis une seconde. Les curseurs continuaient sagement leur route vers le sommet des cadrans. Un peu de vapeur s’échappait d’un des côtés du caisson.

Plusieurs minutes étaient passées, mais il gardait ses yeux fichés dans les prunelles grises de Maya, son regard comme aimanté et pris au piège par le si doux visage de la jeune fille.

Il se demandait ce qu’il allait pouvoir lui dire. Albator n’aimait pas les retrouvailles. Il se trouvait plus doué en adieux.
Quels sont les premiers mots que l’on peut dire à celle que l’on a si fortement aimé, puis tenté d’oublier pendant un siècle entier ?

Vous ? Tu ? Ton voyage s’est bien passé ? Tu te sens bien ? Ridicule.
Une autre crainte s’installa en lui. Est-ce qu’elle se souviendrait seulement ?

Devait-il l’éteindre, l’embrasser ?
Ses derniers instants avec elle lui semblaient loin. Mais parmi les souvenirs qui l’envahissaient, il savait que malgré tout ce qu’il avait pu éprouver pour elle, le destin s’était tant acharné sur eux, qu’il n’avait pu serrer contre lui que son cadavre.

Aussi, quand il pu enfin soulever les charnières du caisson, il opta pour un silence.
Albator avait toujours été plus doué pour les silences que pour les mots.

Il hésita une seconde, puis franchit la distance qui les séparait encore, et prit sa main encore glacée dans les siennes.
Maya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyages-de-larcadia.forumactif.fr
Maya
Conseiller
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 17/02/2014

Feuille de personnage
Camp: L'Arcadia
Rôle au sein du vaisseau: Conseiller
Ambition: Voir Red et Yama ensemble

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Jeu 27 Fév - 2:30

Un soupire, un autre bruit et le travail suivait son cours .. La respiration de Maya devinait de plus en plus vive tandis que le givre fondait. Le regard de la douce jouvencelle suivait toujours celui de son héros, celui que son esprit lui avait tant réclamé pendant son sommeil de l'éternité. 

Quelques frissons, une grande inspiration et Maya semblait revivre en connaissant de nouveau la chaleur parcourant son petit corps et sortant de son souffle comme une fumée mystique. 
Elle habitait désormais son âme en restant l'oeil posé sur son adoré, ses cils et ses lèvres eux laissaient enfin paraître la beauté de ses couleurs de vie, comme ses mignonnes joues rose qui animaient avec éclat la brillance de ses cheveux blonds. 

Maya aurait à juste titre du penser qu'il ne s'agissait que d'un mirage, mais une perle d'eau encore froide roulant le long de sa joue lui rappelait le contraire. " Etait t-il bien là ? est-ce mon esprit qui se joue de moi ? " La pauvre enfant divagua un instant continuant de verser ses larmes sans un bruit de sanglots. Il avait toujours garder ce regard perçant, profond et songeur. Cette même chevelure rebelles si semblable à ses convictions qui paraissait vivre dans son regard.. 

"Oui c'est lui, oh mon dieu c'est bien lui .." soufflait gentiment son subconscient. Pauvre âme d'avoir sacrifier plus que son oeil pour la sauver de la mort, Maya avait toujours été vertu de remord venant noircir ses nuits éternels, tristesse, mélancolie et amour ce mêlait à cette, pourtant si belles retrouvailles..

Une main caressa ses doigts fins et Maya pulsionna de bonheur. Le regard humide, le corps fragile et le souffle fatigué par ce manque de vie, la douce se redressais lentement. Un siècle d'inactivité avait rendu son corps pauvre en force et aussi fragile qu'une brindille flottant à travers des vent violents. Peu importait en cet instant, car le regard d'Albator la faisait garder le rythme de ce fil conducteur qui était de nouveau siens et qui tiendrais sa vie. 

Appuyer sur le rebord du caisson,  elle passa une main lente et maternelle sur son visage marquer, esquissant un sourire doux en finissant de quelques larmes pour l'admirer. Dieux que de souffrance pour un seul homme, lui qui gardait malgré tout cela ça stature et sa valeur au travers de cette oeil pourpre et luisant. Maya garda sa mains tremblantes dans la sienne tandis que l'autre resta poser sur visage.

 " Alors tu n'est pas un mirage ..?" Dit Maya d'une voix faible semblable à celle d'un ange..

Son corps était encore faible, mais son timbre était emprunt de cette même douceur et de fluidité déconcertante ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albator
Capitaine
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 17/01/2014

Feuille de personnage
Camp: ...A votre avis ?
Rôle au sein du vaisseau: Capitaine
Ambition: ...

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Ven 28 Fév - 21:59

Il n’était plus le capitaine sanguinaire qui faisait trembler des générations de généraux et de pilotes. Il n’était même plus capitaine d’un vaisseau de quarante hommes.
Non, bien loin de là.

Albator était revenu un siècle en arrière, un siècle de jeunesse perdu à pleurer une aimée.
Il se sentit brusquement ramené sur cette passerelle maudite où il avait voulu braver la mort, juste pour la serrer dans ses bras.

Non, il n’était plus capitaine. Il n’était plus rien d’autre qu’un homme qui tenait son aimée dans ses bras. Son regard happé par le sien, de peur qu’elle ne s’évanouisse de nouveau s’il la quittait des yeux une seule seconde.

Lorsque Maya osa lever sa main si fine vers son visage, effleurant sa cicatrice, Albator eut du mal à reconnaître qu’il sentait son coeur battre.
Battre avec force, battre pour autre chose que de lui permettre de vivre. Battre pour la première fois en un siècle.

La capitaine se sentit frémir. Comme si toute la carapace qu’il avait mis des années à bâtir autour de son image de capitaine immortel et intouchable se brisait comme une glace devant la jeune fille.

Si seulement elle pouvait savoir combien elle lui avait manqué. Mais tous les mots de toutes les langues de l’univers n’auraient suffi à décrire la douleur que lui avait causé sa mort. Jamais il n’aurait cru retrouver le bonheur de pouvoir simplement poser ses yeux sur elles, savourer les courbes douces de son visage et l’éclat de ses yeux.

-C’est moi qui aurait dû savoir que les anges sont immortels, murmura-t-il en posant ses lèvres dans ses cheveux.

Cent ans après, son parfum restait inchangé. La venue de Maya était un fragment de jeunesse surgi de nulle part comme un petit miracle. Une semaine plus tôt, il s’était senti fatigué, prêt à passer à Yama les commandes du vaisseau. Et à présent...
Un mot de sa part lui aurait donné la force de mettre l’univers entiers dans une petite boîte.
Et de le lui offrir.

Avec tendresse, il replaça derrière son oreille une mèche de cheveux blonds.

-Je crois que tu as fait un long voyage, mon ange, souffla-t-il. Sais-tu seulement d’où tu me reviens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyages-de-larcadia.forumactif.fr
Maya
Conseiller
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 17/02/2014

Feuille de personnage
Camp: L'Arcadia
Rôle au sein du vaisseau: Conseiller
Ambition: Voir Red et Yama ensemble

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Sam 15 Mar - 3:52

Quelle heure pouvait t-il être ? Qu'elle année ? Maya n’en savait trop rien. La notion du temps n’avait plus autant d’impact sur sa façon d’agir et de percevoir le monde extérieur en cet instant. Elle avait un tout nouveau regard. Une toute nouvelle vision. Il s'agissait bien d'une deuxième naissance, d'une seconde chance..

Son cœur s’emballa légèrement mais une pointe de nostalgie l’enveloppa en pensant à ce passé troublé. Son cœur était lourd désormais, il avait besoin de retrouver sa légèreté. Parviendrait-elle à raviver son cœur, comme avant ?.A vrai dire elle espérait rester toujours ainsi.. Dans ses bras chaud et envoutée par son seul regard .. Elle succombait lentement au doux charme de l'amour . Qui aurait pu devinez ceci ? L'amour surpassant l'espace temps ... Maya sourit, son petit coeur était chaud, bien chaud lorsqu'elle le regardait.

<<-Il y à tant de temps, de distance.. Je croit que les ombres de la coalitions nous auront trompées tous les deux.., dit t-elle le regard vacillant et semblant fragile. >>

Maya avait toujours été innocente ..enfantine et douée de tendresse envers lui, mais peu importe car c'était son regard qui parlait à son coeur. Elle avançait aveuglément pour lui en restant persuadée de la valeur de ses sentiments. Elle était une femme enfant.., une fleur en bouton encore entrain d'ouvrir ses pétales doucement pour s'épanouir . Maya regarda autour d'elle surveillant les alentours comme ..craintive .Ils avaient été trop de fois séparés, une fois de trop ..

<<_ Et…et toi ?.. , commença t-elle d'une petite voix divine , d'ou me viens tu mon adoré ? ..Tu as temps voyagé pour sauvé ce qui t'est cher.. , sa voix était clair, mielleuse et subtilement émouvante.  >>

" Ne me l'enlevez plus mon dieu ! ne me l'enlevez plus ..." fit t-elle dans ses pensées. Elle le regarda donc, envoûtée, éprise d'amour pour son regard si pure et profond. Elle contempla son visage encadré par ses cheveux bruns , ses lèvres noble et toute l'âme digne de sa personne.. le regard protecteur d'Albator ne mentait pas.. et la douce était désormais ( et enfin ) en sécurité ...

Dans son voyage, Maya avait apporté en elle le renouveau. Mais elle l'ignorait, une petite graine avait attendu pour ce faire un chemin..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albator
Capitaine
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 17/01/2014

Feuille de personnage
Camp: ...A votre avis ?
Rôle au sein du vaisseau: Capitaine
Ambition: ...

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Sam 15 Mar - 19:16

C’était... Non, même pas une chance. Jamais il n’aurait pu oser croire le plus grand des oracles si celui lui avait dit que son aimée lui reviendrait d’entre les morts.
Leurs chemins avaient divergé voilà si longtemps de cela... Lui avait connu la guerre du retour, la bataille incessante contre la coalition. Lui avait vécu avec le douleur d’être possédé par la matière noire, et celle d’avoir perdu son aimée.

Les deux poids avaient désormais quitté ses épaules.
Il sentait son aimée si fragile dans ses bras, prête à se briser d’une seconde à l’autre comme une statue de cristal. Un ange blond dans ses bras, soupir de bonheur éphémère.

Non, plus jamais, plus jamais il ne la laisserait le quitter. Jamais plus Maya ne courrait le moindre danger tant qu’il lui resterait une once de vie pour la défendre.
La voix du capitaine tremblait d’émotion. Si le moindre homme de son équipage avait été présent dans la pièce, il ne l’aurait sans doute pas reconnu. Comment pouvait-il être face à un tel ange le capitaine froid et distant que ses Hommes avaient toujours connu.

Pour elle, il changerait. Il avait déjà changé. Ou plutôt, il redevenait celui qu’il était.
Le capitaine passa une main sous les genoux de la jeune femme, puis tendrement, ramena son second bras dans son dos, et la souleva de son cercueil de verre.
Ses gestes était empreint d’une douceur qu’il ne reconnaissait pas. Comment ces mains, qui avaient pris tant de vie dans la douleur, pouvaient-elle faire preuve de tant d’amour ?

La réponse était simple. Pour elle.

-Cent ans, mon ange. Je t’ai attendu cent longues années... C’est au moins cent éternité de trop, souffla-t-il dans un murmure, d’une voix chaude.

Il la serra contre elle, prenant la direction de la porte. Hors de question de rester dans cette pièce impersonnelle. Le caisson au milieu de la pièce ne lui rappelait que trop bien la longue absence de Maya.

-Et moi ? lui fit-il tout bas. Moi, je t’ai attendu.

C’était vrai. Maintenant qu’elle était là, rien de tout ce qu’il s’était passé entre temps n’avait plus d’importance. Non, plus rien.
Albator prit la direction de ses appartements. Maya devait rêver d’une douche, d’un repas chaud, et d’une bonne nuit de sommeil.
Après un siècle hors du temps, elle avait plutôt l’air fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyages-de-larcadia.forumactif.fr
Maya
Conseiller
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 17/02/2014

Feuille de personnage
Camp: L'Arcadia
Rôle au sein du vaisseau: Conseiller
Ambition: Voir Red et Yama ensemble

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Jeu 1 Mai - 22:48

Maya passa une main gênée dans sa chevelure d'or. "Regarder le, lui mon aimé" ce disait t-elle "Lui si beau, si noble dans sa cause, n'y à t-il donc rien de plus beau que nobles idéaux". Maya rougit, Albator avait toujours porté de ces airs protecteur et bienveillant que l'on aime à retrouver chez un homme.

Il y avait de l'honneur en son nom, il en avait autant dans son langage et dans ses pensées. C'était bien pour cela qu'il était ce qu'il était. La mine souriante, vacillante,Maya inclina son minois sur le côté. Elle l'embrassa sur le front, ses petites mains tremblait et elle retrouvait lentement sa conscience.

" Bien sur.., lui dit t-elle d'une voix suave et bien pensante , mais désormais, je ne te quitterais plus .."Elle était au bord des larme, il fallait se le dire.

 Il y avait en ce constat un tant soit peu de tristesse pour la douce enfant qui, de par cette nature dévouée et médiatrice que lui avait offert la nature, lui faisait parfois prendre conscience de son sort que trop tardivement. (Ne croyez pas pour autant qu'elle donnait raison aux vis de ses rêveries ), mais il était dans ses gênes que de trouver une raison à la cruauté des circonstances. Elle qui connaissait si bien le malheur..

Il y avait en ses yeux tout l'amour perdu des astres, Maya resta donc blottie, tendre, bercer par les battement de son coeur. Il en fallait si peu pour rendre une rose toute chose, ( mais c'était sans compter lorsque Albator était l'orfèvre de tout cela.. )Ah s'il savait , s'il savait combien sa pauvre petite vie de femme lui était dévouée..  

Ce goût amer et cette situation désolante loin de sa divine présence. Oui, pour elle il était l'égale d'un joyaux qui, à lui seul, aurait sans doute eu plus de valeur que sa vie !

S'il avait ne serait ce que l'idée d'oser imaginer une vie faite  uniquement de ses pensées.. Maya se nourrissait de son parfum, de tout ce qui émanait de lui.

Elle chercha la un moyen de lui avouer ce qui avait eu le temps de pousser dans son ventre, le temps cette longue absence ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albator
Capitaine
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 17/01/2014

Feuille de personnage
Camp: ...A votre avis ?
Rôle au sein du vaisseau: Capitaine
Ambition: ...

MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   Sam 24 Mai - 10:36

Les membres de l’équipage développaient assez vite un sixième sens. Mieux valait éviter de se retrouver seul dans un couloir avec le capitaine, pour des raisons évidente de sécurité.
En avançant sur le sol en métal qui faisait claquer les talons de ses bottes, Albator avait la très nette impression que même les rats et autres bêtes quittaient le couloir à toute vitesse en l’entendant approcher.

Le capitaine s’en moquait pas mal, de toute façon, maya dans les bras, il ne pouvait pas dégainer sans la laisser tomber, ce qui n’était même pas envisageable. Il sentait son aimée si fragile dans ses bras qu’il se demandait bien si elle n’allait pas se briser à la seconde où il la lâcherait.
Dans le doute, il la tenait serrée contre lui comme le plus précieux des présents.

Il ouvrit la porte coulissante du quartier des gradés d’un coup d’épaule, en serrant Maya plus fort contre lui pour l’empêcher de s'envoler encore, soulagé de se sentir enfin capable de la protéger.
Le capitaine nota en se mordant la lèvre que c’était bien la première fois qu’il était heureux d’avoir rendu la matière noire. Cette étrange substance qui avait couru dans ses veines avait beau l’avoir rendu immortel, elle l’avait surtout rendu dangereux. Il n’osait plus toucher personne, plus personne d’autre que Mimei, de peur de leur faire du mal.

Et quand l’Arcadia retrouverait la matière noire, alors ?
Le capitaine fronça les yeux, refusant d’y penser. Comment pourrait-il protéger Maya contre... lui-même ?
De toute façon, ils ne retrouveraient probablement jamais la technologie des Nibelungen, alors autant oublier.
Il se mordit la lèvre.
Tenter d’oublier.

La porte coulissante de ses quartiers s’ouvrit en reconnaissant la silhouette du capitaine, et en pénétrant dans sa suite, Albator obliqua vers le chambre d’amis, celle qu’il n’avait jamais utilisée vu que Tôshirô avait sa propre suite, et qu’il n’avait de manière générale pas beaucoup d’amis.

Il déposa son ange sur les draps blancs avec douceur, restant penchée au dessus d’elle. Incapable de résister à l’attraction de ses lèvres si pures, il y déposa un baiser très léger, puis se redressa, se demandant si Maya avait pu mal le prendre.

-Tu n’as qu’un mot à dire, et je retournerais l’univers pour toi, Maya, tu le sais...

Il inclina la tête. Son aimée devait être fatiguée, elle revenait après tout d’un long voyage.

-Est-ce que tu veux manger ou boire quelque chose ? Prendre un bain peut-être ?

Il s’interrompit en voyant la jeune femme, le regard rivé sur le bas.

-Tu as quelque chose qui ne va pas ? Tu peux tout me dire, tu le sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyages-de-larcadia.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les roses ne sont pas toujours éphémères [rp intégration Maya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Tu sais que les bruits qui courent sur les gens sont pas toujours vrai."
» Niriel Lúinwë • Tout ceux qui errent ne sont pas perdus •
» Comme quoi, les Corbeaux ne sont pas toujours des Volatils [ Corbeau & Zephy' ][FINI]
» Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être ϟ Doll
» Les bêtes sont-elles toujours monstrueuses ? [Alison]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les voyages de l'Arcadia :: Archives :: Aventures archivées-
Sauter vers: